jeudi 24 juin 2010

La fête de la Saint-Jean à Montréal...

Un peu d'histoire pour commencer...

C'est le 11 mai 1977, que, par un arrêté ministériel du gouvernement de René Lévesque, le 24 juin devient officiellement le jour de la Fête nationale du Québec.

L'année suivante, le comité organisateur de la Fête nationale du Québec est créé. La Saint-Jean devient donc la fête de tous les Québécois et non plus uniquement celle des Québécois d'origine canadienne-française et catholique. La fête est l'occasion d'un grand festival culturel dont les Québécois profitent pour manifester leur existence au monde et leur sentiment d'appartenance au Québec. La tradition d'allumer des feux durant la nuit est toujours vivante ( un peu moins fréquente cependant à cause des incendies de forêt).


La plus grande manifestation se déroule dans la ville de Québec sur les Plaines d'Abraham et réunit chaque année plus de 80 000 personnes, mais Montréal est également très active.

Cliquez ici pour lire cet article très intéressant sur l'évolution de la fête de la Saint-Jean.

Depuis le 8 juin 1978, la Commission des normes du travail du Québec veille à l'application de Loi sur la fête nationale, qui fait du 24 juin un jour de congé férié et chômé ! Plutôt une belle idée !

Pour info, et pour celles et ceux qui voudraient faire la fête depuis Paris...depuis plusieurs années, un défilé de la Fête nationale du Québec est organisé en France par la Délégation générale du Québec à Paris pour souligner le 24 juin...renseignez-vous !


mercredi 23 juin 2010

Oui c'est possible...

Oui c'est possible, tout est possible... voilà ce que j'avais envie d'écrire aujourd'hui...

Nous sommes arrivés sur Montréal parce-que nous avons eu un rêve, un jour, celui de vivre quelque chose de différent, ailleurs...le Québec s'est imposé pour nous deux, au même moment.
Une envie d'apprendre (ou plutôt de ré-apprendre), de grandir et d'être véritablement soi.
Sortir de sa "zone de confort", remettre les compteurs à zéro et faire véritablement ses choix sans vouloir plaire à qui que ce soit si ce n'est à soi même...

L'aventure canadienne m'aura donc appris qu'il faut croire en ses rêves, qu'il faut suivre son instinct et laisser parler son coeur. Bien sûr, tout ceci a été possible grâce à cette formidable rencontre un certain 21 Juillet 2007 avec l'homme qui partage ma vie depuis maintenant 3 ans ; un homme comme dans mes rêves, intelligent, respectueux et profondément honnête.

Après des débuts difficiles chez L'O, je commence à m'y sentir un peu mieux ; l'équilibre commence à s'opérer et je fais en sorte d'apporter un peu "d'humain" dans ce monde de "business".
Je ressens le besoin cependant en rentrant à la maison de me vider la tête...et les créations m'aident à cela. Aussi je créé des tableaux, des coussins, des napperons etc... cela me permet de me déconnecter de L'O et ainsi mieux me "reconnecter" le lendemain.
L'envie est également de plus en plus présente de m'investir dans une association en tant que bénévole et ainsi d'aider les personnes qui en ont besoin.

Au travers de ces quelques lignes, il n'est pas difficile de voir que je me sens bien...après avoir traversé des épreuves qui m'ont tant appris...je me suis enfin trouvée et oui, il aura fallu quitter le "nid" pour cela.

Oserais-je vous dire que nous sommes qu'à la première année ? oui, la route va être belle et longue...

Céline.


dimanche 13 juin 2010

Le sport à Montréal...

Bon, nous ne sommes pas de grands fans ni de Hockey - enfin pas encore -, ni de soccer (le foot ici), ni de F1...mais force est de constater que les montréalais le sont !!


Alors voilà, après avoir passé quelques semaines au son des "hourra" des supporters du "Canadiens" (nom de l'équipe de hockey à Montréal), nous sommes maintenant en plein dans la folie Formule 1 et Coupe du Monde de football, qui est très suivie du fait du mélange de nombreuses nationalités sur Montréal !

Cliquez-ici pour lire l'article de Cyberpresse sur ce sujet.

jeudi 3 juin 2010

Journée dans une cabane à sucre...

Au mois d'avril dernier, nous sommes allés passer le Samedi dans une des nombreuses cabane à sucre au Québec.
Nous étions avec Aymeric (un petit cousin de Céline), Coralie (son amie) et Jean-Christophe (le frère de Coralie) ... Ils sont sur Montréal pendant encore quelques mois et nous avons passé de bons moments avec eux !

Bien sûr, à cette période là de l'année, nous n'avons pas pu voir "en vrai" comment on fait du sirop d'érable mais il y avait de l'ambiance...et pour que les cabanes à sucre vivent même en dehors de la période du sirop d'érable (Mars et Avril chaque année), ils utilisent leurs locaux pour l'organisation de fête de famille (mariage, anniversaire etc...).On peut donc y aller, visiter l'installation et savourer un bon repas typique des pionniers québécois.
Dans certaines cabanes à sucre, il y a également une petite ferme, ce qui était le cas pour celle-ci.

Cette cabane à sucre existe depuis 3 générations ; le petit fils qui nous a reçu nous a transmis sa passion et cela a été très instructif.
Nous ferons un article plus complet en Mars 2011 où nous assisterons "en vrai" à l'élaboration du sirop d'érable.

En attendant, pour voir toutes les photos de cette journée, cliquez-ici.