samedi 14 janvier 2012

Windigo...encore une fois !

Et oui, encore une fois !...et en plein hiver !
Nous ne nous lassons pas de voir ces beaux paysages...nous avions envie d'une fin d'année blanche et cela a été le cas !!... autant où la neige n'a pas été très abondante sur Montréal, à 4h00 plus au Nord, elle était bien là !
Au programme de ces 4 jours à Windigo : Repos, balades en raquette, feu de cheminée et réflexion sur l'avenir !... Bref, que du bonheur !
Voici quelques clichés pris par Eric...
Jour 2 le matin, magnifique soleil... nous décidons d'enfiler notre grosse doudoune et de chausser les raquettes pour faire une petite balade... bon, petite la balade mais très énergisante ! et pour cause, il fait -27° ! si si ...


En été, derrière les cordes, c'est un lac (réservoir du Baskatong)
Magnifique nature enneigée...


Evidemment, à -27°...un peu de glace...

Petit chemin de balade...



Allez, pour rigoler un peu...Choupette en raquette... démarche à peine "stylée" ;-))
video
Repos bien mérité !! ;-))


Chutes Windigo
Les chutes Windigo se trouvent au coeur des Hautes-Laurentides, sur le territoire de lamunicipalité de Ferme-Neuve, à 24 kilomètres au nord du centre de cette localité.
Le nom de la chute Windigo vient du mot algonquin signifiant «le géant cannibale de la forêt».

Ces chutes sont constituées d’un immense rocher sur lequel coule l’eau de la rivière Windigo pour former une grande glissade d’eau naturelle. En été, les plus aventureux peuvent se laisser entraîner sur sa pente et, en tout cas, cet endroit est parfait pour se rafraîchir les orteils échauffés après une longue randonnée.
On retrouve près des chutes un sentier pédestre longeant la rivière, le long duquel sont installées des tables de pique-nique. Un pont de bois rond traverse la rivière Windigo, offrant le spectacle d’autres chutes plus petites.









Et voilà... que de beaux souvenirs !... Et les photos d'Eric rendent hommage à cette magnifique nature que nous ne nous lassons pas de regarder... 
Gros becs de nous deux.
Céline et Eric.



1 commentaire: